Le passage arctique du nord-ouest ne sera pas ouvert cette année

https://www.meretmarine.com/fr/content/ponant-le-passage-du-nord-ouest-infranchissable

Pas de chance, le passage arctique du nord-ouest ne sera pas ouvert cette année !

C’est en effet pendant août et septembre que la banquise est au plus bas en Arctique. Le passage nord-est l’été le long de la cote sibérienne ne nécessite pas toujours de brise-glace, un méthanier de Total de 300 mètres de long vient de le franchir mi-août sans escorte et sans encombre. Il n’est est pas de même pour le passage nord-ouest.

Et pourtant ! Fin 2009, le prix Nobel 2007 de la Paix Al Gore, lauréat avec le GIEC pour son action pour le climat, déclarait au sommet de Copenhague : « qu’il y a 75 % de chances que la calotte polaire ait disparu pendant les mois d’été, d’ici 5 à 7 ans ».

En prenant la fourchette large, la glace aurait du disparaître cette année, ou au pire être dans 25 % des cas très réduite… Le manque de chance de Mme Irma-Gore et de ses copines cartomanciennes spécialistes du Tarot-modèle-climatique, c’est que la réalité est bien différente !

Si l’on regarde la masse de glace accumulée au Groenland, depuis 2 ans elle s’accumule en abondance. Regardez la ligne 2017-2018, nettement au dessus de la moyenne de la période de référence 1981-2010 et qui s’en approche du maximum. On est loin de la catastrophe annoncée…

https://www.dmi.dk/uploads/tx_dmidatastore/webservice/b/m/s/d/e/accumulatedsmb.png

Regardons maintenant la banquise, tous les glaciologues sérieux en connaissent sa variabilité en fonction des cycles maritimes comme celui de l’Oscillation Multidécennale Atlantique de 60 ans (AMO) et celui du cycle El Niño et La Niña pour le Pacifique. Cette année est la 4ème plus faible, en surface de plus de 15 % de glace, sur la période de référence 2004-2013 (déplacement et regroupement des glaces flottantes par les vents).

http://saf.met.no/quicklooks/prod/ice/2018/08/ice_drift_nh_polstere-625_multi-oi_201808291200-201808311200_combo.png

Mais elle est dans la moyenne en volume et supérieure en épaisseur sur cette même période de référence ! Plusieurs zones de banquise ont plus de 4 mètres malgré les « extrêmes chaleurs estivales » dans l’Arctique annoncées dans la presse cet été !

http://polarportal.dk/fileadmin/polarportal/sea/CICE_curve_thick_LA_EN_20180904.png
http://polarportal.dk/fileadmin/polarportal/sea/CICE_map_thick_LA_EN_20180904.png

Comme le disait le célèbre physicien quantique Richard Feynman : « Peu importe la beauté de votre théorie, peu importe que vous soyez intelligent, si elle n’est pas en accord avec l’expérience, elle est fausse ».

Si l’on peut toujours changer les données de température du passé et du présent par des ajustements opaques comme le font le NOAA et le Met Office pour que les données collent aux modèles et non l’inverse, en matière de glace, les faits sont têtus et plus difficilement camouflables !

Il y a quelques jours, un voilier français modifié pour l’Arctique a été pris dans les glaces et a coulé en tentant le passage nord-ouest. Il a fallut 11 heures aux gardes côtes canadien pour héliporter l’équipage !

La semaine d’avant, un bateau affrété par une université américaine qui devait montrer en direct la fonte dramatique des glaces s’est échoué en essayant d’éviter la banquise qui barrait le passage ! Croire au Dieu GIEC présente des risques…

Aujourd’hui 5 septembre, les marchands ̶d̶u̶ ̶t̶e̶m̶p̶l̶e̶ ̶c̶l̶i̶m̶a̶t̶i̶q̶u̶e̶ de croisières qui n’hésitent pas, pour la bonne cause, à perturber l’écosystème fragile de l’Arctique canadien rebroussent chemin ! Deux navires de la compagnie française Ponant sont contraints d’abandonner le franchissement de l’Arctique par le passage du nord-ouest !

Heureusement, ces nouvelles arctiques qui sont scandaleusement en contradiction avec la Foi seront bientôt interdites de publication grâce à la nouvelle loi sur les fausses-nouvelles 😜

3 réflexions sur « Le passage arctique du nord-ouest ne sera pas ouvert cette année »

  1. Du coté de Oulu, on trouve des chênes fossiles. Or la seule espèce de chêne qui pousse en Finlande, le chêne pédonculé (Quercus robur), n’est présente aujourd’hui que dans le sud ouest de la Finlande et les îles de Åland..

    Cela veut dire que pendant l’optimum de l’Holocène, la température à Oulu a été supérieure de 2 à 3 degré par rapport à aujourd’hui. Cela implique que pendant cette période beaucoup plus chaude, la banquise arctique devait être à la ramasse !

    Ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est comment les Ours blancs (Ursus maritimus) ont fait pour survivre sans le WWF et le National Geographic !

    Cliquez sur le lien pour voir le fichier joint en grand

Les commentaires sont fermés.